CAE et livreurs : appel à initiatives sur vos territoires

 

Le 1er décembre dernier, l’ancien président de la chambre sociale de la Cour de cassation, Jean-Yves Frouin, a remis au 1er ministre un rapport intitulé « Réguler les plateformes numériques de travail », qui met en avant la Coopérative d’activité et d’emploi pour sécuriser les travailleurs de plateformes numériques. Quel statut et quelle protection sociale pour ces travailleurs de plateforme comme Uber ou Deliveroo ? C’est l’un des enjeux de la concertation qui s’ouvrait vendredi 17 décembre entre le ministère du Travail et les partenaires sociaux.

Le Conseil d’administration de la toute nouvelle fédération des CAE, au sein duquel siège également CPE, est mobilisé pour que le rôle de la CAE ne soit pas restreint à un rôle d’interface, et par la même de caution des plateformes prédatrices.

Sans augurer de l’avenir de ce rapport et de ces propositions, il nous semble important de lancer sans attendre un chantier autour des initiatives coopératives autour de la logistique urbaine, ayant un lien avec les CAE.

 

Sur les territoires, des collectifs de livreurs sont en train de s’organiser en coopératives ou en émettent le souhait. C’est le cas de la coopérative Olvo à Paris. C’est également le cas à Strasbourg avec le collectif Kougloff qui réunit actuellement des auto-entrepreneurs  et que Cooproduction, à la demande de l’Eurométropole, pourrait accompagner via un portage du projet dans la CAE Antigone, un accompagnement au modèle coopératif et plus largement la mise en œuvre d’un écosystème associant livreurs, restaurateurs, collectivités, clients… et CAE !

 

Avez-vous connaissance sur votre territoire d’initiatives de ce type ? Y êtes-vous associés ?

Si oui, nous vous proposons de prendre contact avec Charlotte Dudignac afin de préparer ensemble, à la rentrée, un Webicoop sur ce sujet.

Related Post