ECHO : Enquête sur les indépendants présents en tiers-lieux

En fort développement depuis 2010, le nombre de tiers-lieux recensés a doublé en 3 ans (passant de près de 800 en 2016 à 1463 en 2018, dont la moitié d’espaces de coworking). Les tiers-lieux font l’objet d’une attention croissante des politiques publiques, avec la création en décembre 2019 de l’association France Tiers-Lieux et la labellisation en octobre 2020 de 60 nouvelles fabriques de territoires.

Espaces de coworking, micro-folie, campus connectés, ateliers partagés, fablabs, garages solidaires, social place, makerspace, mais également friches culturelles, lieux intermédiaires, maisons de services au public, tiers-lieux en régie directe… » : s’ils renvoient à une grande diversité de pratiques et d’usages, les tiers-lieux ont en commun la volonté d’associer à des espaces physiques des logiques de mutualisation et une dimension d’ouverture propice au développement de communs et à la création de collectifs.

611 000 usagers fréquentent aujourd’hui les tiers-lieux en France, parmi lesquels les travailleurs indépendants.
Ces derniers y trouveront un cadre collectif propice à la coopération professionnelle.

 

 

Etude-action nationale ECHO

En 2021, Coopérer pour Entreprendre a conduit avec 15 partenaires dont France Tiers-Lieux, la Coopérative Tiers-Lieux, A+ c’est mieux, la Compagnie des Tiers-Lieux, Cap Tiers-Lieux, Opale, l’UFISC, etc, le projet ECHO, une étude-action nationale autour des travailleur·ses indépendant·es présent·es en tiers-lieux.
Qui sont les travailleur·ses indépendant·es présent·es dans les tiers-lieux français ? D’où viennent ces personnes ? Quelles sont leurs conditions d’exercice ? Quel est leur rapport à la protection sociale ? A quel niveau y ont-elles recours ? Quels sont les apports du tiers-lieu et du collectif ? Comment se projettent-elles dans l’avenir ?
ECHO s’est penchée sur ces questions.507 indépendant·es ont répondu à l’enquête et exercent leurs activités dans 251 tiers-lieux identifiés.

Les objectifs d’ECHO :

  • Produire des éléments pertinents sur les conditions d’exercice des indépendants.
  • Doter les territoires, les espaces et les indépendants d’outils de réflexion et de dialogue sur les situations vécues et les situations désirables.
  • Contribuer au développement de nouvelles solutions pour les travailleurs indépendants, rassemblés en collectif.

 

 

 

Des focus groupes pour approfondir les résultats

Pour aller plus loin dans cette enquête, Coopérer pour Entreprendre organise trois focus groupes d’approfondissement qui seront menés en visioconférence, avec le concours de partenaires d’ECHO.

Ils seront répartis sur les dates et les publics suivants :

  • Le 02 mai, 14h – 16h : les indépendant·es en tiers-lieux (hors entrepreneur·es en CAE) ;
  • Le 10 mai, 14h – 16h : les facilitateur·trices de tiers-lieux (ayant déjà des indépendant·es dans leurs tiers-lieux) ;
  • Le 11 mai, 14h – 16h : les indépendant·es du secteur des arts et de la culture en tiers-lieux.

La date limite d’inscription aux focus groupes est le 21 avril.

Le travail sur la présentation des résultats de l’enquête est en cours. Ces focus groupes vont donc les enrichir, ce qui donnera lieu à un rapport publié en septembre 2022.

 

 

Les partenaires

Aux côtés de seize réseaux professionnels de tiers-lieux, d’acteurs et de lieux culturels, de l’entrepreneuriat et de collectivités, nous sommes engagés autour de l’enquête, depuis la conception du questionnaire jusqu’à sa diffusion. Le cabinet Eexiste, spécialisé dans la mesure d’impact social, accompagne cette enquête.

 

 

Autres productions réalisées par et/ou en partenariat avec CPE