Avant-Premières est l’une des CAE dans laquelle une immersion a été réalisée. Sylvain Couanon, co-gérant d’Avant-Premières nous donne son point de vue sur l’expédition.

AP3

Avez-vous une attente précise par rapport à cette expédition ?

L’expédition nous permet de faire le point sur les moyens et process que nous utilisons dans nos relations avec les entrepreneurs. Nous diffusons énormément d’information en direction des entrepreneurs, le volume fait que ces informations peuvent se perdre, ne pas être utilisées ou mal utilisées. A l’inverse, les entrepreneurs transmettent également beaucoup d’éléments aux différents membres de l’équipe, et les membres de l’équipe se transmettent également beaucoup d’information entre eux.
Cette masse d’information est pesante, difficilement digeste et lourde à traiter pour tout le monde.

Nous attendons de l’expédition qu’elle nous permette d’identifier des process qui nous permettrait d’optimiser la circulation et les échanges d’information pour gagner en temps pour les entrepreneurs et l’équipe et pour favoriser son intégration.

Avez-vous déjà tiré un enseignement de l’immersion dans votre CAE ?

Pour ma part, les échanges que j’ai pu avoir avec Marion ont été intéressants car ils nous questionnent sur nos pratiques, sur notre relation à l’entrepreneur.
Ils ont permis aussi de mettre le doigt sur des process que nous n’avons pas forcément toujours bien formalisés dans la circulation des informations ou qui ne sont pas forcément très claires déjà au sein de l’équipe si bien qu’ils ne le sont forcément pas pour les entrepreneurs.

Il est quand même un peu tôt pour répondre à cette question. Nous sommes curieux des premiers retours de Plausible Possible suites aux différents rencontres qui ont lieu avec les différents acteurs des CAE.

Idéalement, cette expédition, elle vous amène où ?

Vers un choc des simplifications dans la relation administrative, comptable et d’accompagnement avec les entrepreneurs ! Une plus grande lisibilité pour chacun des informations qui doivent circuler et la manière dont elles doivent circuler. Vers la création d’outils/process favorisant cette circulation de l’information, permettant des gains de temps pour tout le monde et permettant à chacun de se concentrer sur des tâches plus gratifiantes, plus valorisantes, nous permettant de concentrer la CAE sur l’accompagnement, son cœur de métier.

Fichiers joints

Related Post