En fort développement depuis 2010, le nombre de tiers-lieux recensés a doublé en 3 ans (passant de près de 800 en 2016 à plus de 1500 en 2019, dont la moitié d’espaces de coworking). Les tiers-lieux répondent aujourd’hui avec pertinence aux besoins de mutualisation d’espace physique de travail et de collectif, exprimés par les indépendant·es. 90% des utilisateur·rices sont des entrepreneur·es individuel·les.

Près de 60% d’entrepreneur·es salarié·es des CAE fréquentent des tiers lieux (chiffres CPE) et beaucoup de CAE se posent la question d’avoir des locaux pour héberger l’activité des ESA ou proposer un lieu physique de travail et de coopération au sein de leur structure, souvent en partenariat.

Ainsi, pour ne citer qu’eux, Ouvre-Boîtes44 (Nantes) a créé le tiers-lieu Les Bains Douches dans lequel les entrepreneur.es de la CAE expérimentent actuellement leurs activités en lien avec des acteurs de l’ESS. La Maison de l’initiative et Kanopé travaillent sur des projets de tiers-lieux en milieu rural, souvent en partenariat avec des tiers-lieux existants. Enfin à Strasbourg, Cooproduction porte le projet de tiers-lieu KaléidosCOOP qui verra le jour en 2021.

En recherche d’un modèle économique pérenne, de nouveaux services ou cherchant à sécuriser les entrepreneur·es, les tiers-lieux interrogent le modèle CAE.

Deux études ont été menées par et en partenariat avec Coopérer pour Entreprendre et plusieurs rencontres ont eu lieu depuis 2017 avec des tiers-lieux coopératifs souhaitant explorer des partenariats communs.

 

 

Compréhension de l’environnement des Tiers-Lieux

Coopérer pour Entreprendre se positionne en observation de cet environnement, nous permettant d’identifier et de se rapprocher d’organisations accompagnant les Tiers-Lieux sur leurs territoires, tels que la Coop des Tiers-Lieux en Nouvelle Aquitaine, CAP Tiers-Lieux en Pays de la Loire, A+ c’est mieux ! en Île-de-France.

Nous participons depuis juin 2019 à la dynamique nationale de recherche-action « Agir par les communs » interrogeant la relation des Tiers-Lieux et des fablabs à l’action publique. Cette recherche-action a été initiée par le CGET, dorénavant l’ANCT, avec le Réseau français des Fablabs et le collectif TiLiOS (Tiers-Lieux libres et Open Source), articulant des thématiques de droit et de commun.

 

 

Écoute des besoins

Pour comprendre les besoins des travailleurs et travailleuses dans les tiers-lieux, des interviews, restituées sous forme de portraits audios, ont été réalisées auprès de 8 personnes fréquentant régulièrement des tiers-lieux dans la région de Strasbourg. Nous avons choisi un large panel de profils fréquentant les tiers-lieux : salariée en télétravail, micro-entrepreneur·es, entrepreneur·es en SA, animatrice d’un tiers-lieu, duo d’entrepreneur·es, afin d’avoir une représentation des différentes personnes travaillant dans les tiers-lieux.

Ces empreintes sont disponibles pour écoute sur Soundcloud :

 

Séminaires et Productions

Afin de donner suite à ces différentes réflexions, des séminaires sont organisés annuellement pour aborder les enjeux rassemblant CAE et Tiers-Lieux.

A l’invitation de l’Eurométropole de Strasbourg, capitale européenne de l’ESS, CPE a organisé le 26 novembre 2019 une recherche-action autour des espaces de coopération et d’innovation sociale liés aux transformations du travail, que sont les tiers-lieux, les CAE, les Fablabs… Cette recherche-action a questionné deux sujets majeurs :

  • Quelles protections pour les personnes travaillant dans les tiers-lieux ?
  • Missions d’intérêt général ou d’intérêt collectif : pourquoi et comment les garantir au mieux dans les CAE, les Tiers-Lieux ?

La publication « Préserver et développer les Tiers-Lieux fondés sur la logique des communs » inspirée de ce séminaire est disponible.

 

 

 

Parallèlement, Coopérer pour Entreprendre mène une réflexion autour des laboratoires culinaires, puisant dans les expériences de projets culinaires, éphémères ou permanents, menées par des CAE membres.

Un chantier a été entamé par Coopérer pour Entreprendre pour identifier ces démarches, et les distinguer d’autres dynamiques, tel que celle de Deliveroo qui a ouvert à l’été 2018 ses cuisines de production, asseyant un peu plus son modèle ubérisant.

POUR ALLER PLUS LOIN

Nos missions

Découvrir les services et missions de Coopérer Pour Entreprendre.

VOIR

Notre réseau

Découvrir le réseau et l'implantation territoriale de Coopérer Pour Entreprendre.

VOIR

Outils et services de CPE

Coopérer Pour Entreprendre propose des outils aux CAE de son réseau.

VOIR